Que cela soit après une dure journée de travail, un contrôle raté ou en refaisant le monde avec des amis autour d’un verre, on s’est tous posé la question un jour ou l’autre : « Comment devenir rentier ? ». Si beaucoup de Français rêvent de ne plus avoir à se lever tôt le matin pour aller travailler et espérer avoir suffisamment d’économies à la fin du mois pour se divertir ou partir en vacances, d’autres envisagent les rentes comme un moyen de développer une seconde source de revenus, dans l’objectif d’améliorer leur quotidien et leur avenir.

Devenir Frugaliste t’en dit plus sur ce que signifie concrètement être rentier et te dévoile sa méthode pour le devenir.

Que signifie « être rentier » ?

Selon le Larousse, un rentier est une « personne qui reçoit une ou des rentes » ou une « personne qui vit sans travailler de ses seuls revenus ».

La rente, quant à elle, est un « revenu périodique, non obtenu par le travail ». Généralement, le montant de la somme perçue est prédéfini, afin d’être versé ensuite mensuellement ou annuellement.

Être rentier signifie donc que l’on vit des revenus générés par son patrimoine. Ces placements, quelle que soit la nature de ces derniers, doivent te permettre de couvrir tes dépenses mensuelles et le train de vie que tu as décidé de mener.

En d’autres termes, devenir rentier ne veut pas nécessairement dire que tu deviens riche du jour au lendemain. En revanche, tes rentes te donnent la possibilité de travailler par plaisir, et non plus par contrainte. Nous te l’expliquons dans notre article « Comment vivre en dehors de la « Rat Race » ? ».

En France, la notion de « rentier » est généralement associée à l’immobilier. Effectivement, une personne qui possède des appartements ou maisons, et qui décide de les louer peut devenir rentière grâce aux loyers perçus. Néanmoins, l’immobilier n’est pas l’unique solution pour devenir rentier.

Quelles sont les origines possibles des rentes ?

· Investir dans l’immobilier

Comme évoqué précédemment, dans l’imaginaire collectif, le rentier français est un rentier immobilier. En effet, devenir rentier peut passer l’acquisition de plusieurs biens immobiliers, qui seront ensuite mis en location pour percevoir des loyers réguliers.

Toutefois, pour que les rendements soient suffisamment importants pour couvrir tes dépenses mensuelles, le bien que tu achèteras devra avoir une valeur locative intéressante, c’est-à-dire avec une rentabilité brute de 10 à 14 %.

· Investir en bourse

Parmi les autres origines possibles pour te dégager des rentes, il y a notamment l’investissement en bourse.

Aux Etats-Unis, l’investissement en bourse est l’option qui est la plus plébiscitée par les futurs rentiers, surtout lorsqu’il s’agit de la comparer à l’immobilier. Il n’est pas rare de croiser des propriétaires d’actifs financiers représentant des centaines, voire des millions d’euros. En revanche, l’achat de biens arrive généralement plus tardivement.

Bien plus qu’une véritable préférence pour l’un ou l’autre de ces secteurs d’investissement, il s’agit avant tout d’une question culturelle et sociétale.

En France, l’investissement en bourse est encore perçu comme trop risqué et complexe. Pourtant, cette solution a plusieurs avantages, comme des placements diversifiés et une gestion minimale pour un retour sur investissement non négligeable.

· Être millionnaire

Si 52 % du patrimoine personnel des millionnaires français ont été acquis grâce à leurs investissements financiers, tous les rentiers n’ont pas le loisir de gérer des millions d’euros.

Être rentier s’apparente davantage à la possibilité de pouvoir jouir d’une certaine liberté financière. Cela signifie subvenir à ses besoins sans être obligé de subir son travail. Pour cela, il est nécessaire, avant tout, d’optimiser tes revenus et ton patrimoine, afin que tes dépenses soient couvertes par tes rentes.

En fonction de ton mode de vie, ton capital devra être plus ou moins important. Pour calculer ton capital idéal, tu dois appliquer les règles des 4 % et des 25. Nous te les expliquons plus en détails dans notre article « Comment arrêter de travailler ? ».

· Être héritier

Plus jeune, je faisais un amalgame entre rentier et héritier. Effectivement, l’héritage familial peut être un tremplin pour devenir rentier. Malheureusement, compter sur l’arrivée soudaine d’un héritage risque de compromettre ton projet de devenir rentier à court ou moyen terme.

Néanmoins, tu peux décider d’investir dans un contrat d’assurance-vie. Ce dernier te permet de faire fructifier ton épargne, généralement pendant 8 ans. Au terme du contrat, la rémunération qui peut en être dégagée est versée sous forme de capital ou de rente viagère.

· Diriger un réseau d’entreprises

Au même titre que tu n’es pas obligé de te limiter à l’héritage, à l’immobilier ou à la bourse, tu peux devenir rentier en créant un side business ou en percevant des droits d’auteur.

Prenons l’exemple d’Alix, avec qui je viens d’écrire un livre. Son métier consiste à accompagner des auteurs dans leur processus d’écriture. Selon leurs besoins, Alix peut aller jusqu’à rédiger l’ensemble du livre, généralement à partir de simples interviews, ou retravailler une version écrite à près de 95 % par l’auteur. Cet exercice de réécriture sert notamment à s’assurer de la cohérence des propos ou de la fluidité du style.

En co-écrivant 12 livres par an, Alix parvient à se créer des actifs qui lui rapportent un revenu concret, réparti en deux natures : un versement unique pour le travail d’écriture, puis une rente, sous forme de droits d’auteur, qui est versée selon le nombre de ventes.

Pour aller plus loin

Depuis 10 ans, je teste de multiples alternatives pour devenir indépendant financièrement.

J’ai ensuite décidé de te transmettre toutes mes compétences.

En bref, je comptabilise déjà 58 workshops, plus de 174 heures d’échange et 1 400 rencontres avec vous.

Retrouve mon histoire, ma façon de penser et mes tips dans mon livre :

La retraite à 40 ans, c’est possible !

8 étapes pour accéder à la liberté financière, consommer autrement et réaliser ses rêves.

Nos workshops

Chaque semaine, on se retrouve pour aborder l’un des sujets suivants :

  • Immobilier ;
  • Bourse ;
  • Side Business ;
  • Mindset ;
  • Lecture ;
  • Ecologie.

Tous nos workshops sont gratuits. Rejoins-nous !